mardi 7 juin 2016

Matriochkas nouvelle version

 Ce merveilleux livre est arrivé grâce à Gwenola sur mon bureau. 
C'est fou comme les japonais sont forts.
Les photos et les couleurs sont très belles et certains modèles très inventifs.
 Mais le plus fort c'est le système de notation inventé, un langage du pompon, clair et pratique, 
le genre de chose qui restera dans l'histoire du pompon. 
Bravo à
 KASUE KAZUGA, RYOTO NISHIZUKA, NAOKO NAKUI, IDEA OSHI
(J'ai recopié en majuscule comme sur la couv du livre pour n'écorcher personne)


 Mes copines m' ont défié sur la poupée russe, et je me suis bien amusé.

mardi 31 mai 2016

Une année (scolaire) à gennevilliers

Petit rappel pour ceux qui viennent d'arriver

Cette année Tempête de laine est intervenu dans les classes de Gennevilliers
Comme on ne peut pas apprendre à une classe entière à tricoter, nous avons fait plus simple,
des personnages en laine. 

Nous en avons recueilli plus de 250, 
que nous devions accrocher sur un immense grillage dans le parc des Sévines.

 Manque d'observation!
Il y a des chevaux de l'autre coté de ce grillage. 

Un cèdre nous a alors tendu ses grandes branches pour accueillir notre foule déchainée.


Dans mon arbre, il y a des acrobates, des dames alanguies, d'autres qui se balancent, des dragueurs, des surfeurs, des sportifs et des commentateurs, certains papotent, rigolent ou bronzent.







Et puis la pluie est arrivée, 
l'énorme orage qui a surpris tout le monde le samedi 28 mai vers 15h.



 Ils ne craignent pas l'eau plus que nous, mais ils  préfèrent être à l'abri, eux aussi.


Epilogue

 Tout a été volé le dimanche, même pas pillé ou arraché, juste très proprement volé par des gens équipés de ciseaux et de sacs, qui ont fait ça sous une pluie battante. 
Ils ont TOUT emporté.
Je m'interroge sur les motivations.


Merci à la dream team de l'accrochage
Betty, Géraldine,  Marylène, Oda

Un triple banc pour Iris qui a assuré la régie de main de maitre

Merci à Lucie, Oda et Gila pour les photos,
 à tout les visiteurs enthousiastes,
et à la Ville de Gennevilliers qui est un exemple en matière de culture.


Et désolée pour tout les enfants 
qui n'ont pas pu voir le résultat pour cause de météo et de pillage.







lundi 30 mai 2016

Avec des pompons

Suite, toujours dans le parc des Sévines 

Le dessin pour l'appel à participation
Ont répondu présent
 les ateliers d'Agnès au centre Aimé Césaire,
le hall des Grésillons, merci Isabelle et tout les parents et enfants,
l'école Ennour et son accueil si chaleureux, merci aussi, Zahia et toutes les maitresses.




Les trois classes de cp de l'école Aubrac qui ont fait pleins de personnages sont venus accrocher
plein de pompons aux barrières pour tracer des chemins.

On s'est bien amusé.

Et encore merci aux maitresses, Alice, Camille et Nathalie.

C'est un peu comme une remise de prix, ce post, il y a des merci partout.
C'est le défaut des projets collectifs, il y a du monde, et c'est important de dire merci.

Je trouve.




Pour installer les guirlandes, 
la ville nous a fourni une nacelle maniée avec dextérité par Akim.

Et on a eu le droit de monter dedans.

Une croix dans la liste des choses que je rêvais de faire.

Sur idée de Camille Dupuis
qui a fait la première visite du parc avec moi avant de partir faire

Merci Camille.

 



J'aimerai faire ça à Roland Garros, si quelqu'un a un contact, n'hésitez pas.

Aucune chance de le voir en vrai si vous n'étiez pas dans le parc le 28 mai, des nuées d'enfants-criquets ont tout arraché en une heure alors qu'on en distribuait à ceux qui voulait.
Je reste un peu sceptique.


Mais c'était très beau, ça faisait beaucoup d'effet et ça se voyait de très loin.


Merci et bravo à Adrienne
 qui tel Zorro est venue compléter notre collection de pompons jaunes.




Une autre manière d'aborder les pompons, des galaxies 
par notre muse du pomponnage, 
Camille Dupuis.
Vous pouvez voir la délicatesse de son travail avec les enfants

Ils avaient fait de délicieuses étiquettes, que j'ai accroché à l'arbre et que la pluie m'a empêché de prendre en photo. 











dimanche 29 mai 2016

Gennevillers, des arbres rayés





Contexte

 un grand carnaval pour la fête de la ville de Gennevilliers, 
le final est dans le parc des Sévines, 
défilé des chars, spectacle et bal de l'Afrique Enchantée


Concept

 Tempête de Laine déguise les arbres d'un joli bosquet  en marins.


Fabrication

 Des kits
 furent mis à la disposition des tricoteuses volontaires et 26 arbres ont trouvés leurs petites mains. 
Bravo!


Ambiance
concentrée et intense



Aides providentielles

 Poona,
 étudiante indienne qui est tombée amoureuse du projet, est venue voir tout les jours l'avancée des travaux et nous a ravis de sa présence.

Oda 
s'est découvert une vocation d'assembleur d'arbres, en plus de ses talents d'escalade.
Il est passé au grade de papa d'un bébé pie perdu qui est venu trouver refuge auprès de lui.
Anna
 grande spécialiste des oiseaux est passée par là et lui a tout expliqué de l'art de l'éducation des volatiles.
 Lazuli 
va très bien, les plumes poussent.


Arbre numéro 8 
 habité par une famille de mésanges.
Pas d'intervention.



Les insectes adorent le tricot, je le savais déjà, mais maintenant j'en suis sûre.
On a bien ramassé tout les petits bouts de fil pour que les oisillons ne se blessent pas.


 






jeudi 19 mai 2016

Espace Georges Simenon, Rosny-sous-bois

Après des mois de travail de toutes les associations locales, voilà enfin le théatre au chaud.
Une grande journée de galopade concentrée avec toute l'équipe du théatre, Dominique, Lise, Laurent, Sarah, Baptiste et Cyril. 
Merci à tous pour votre accueil, votre compétence et spéciale dédicace à Baptiste pour La Photo.

La troupe du défi avant l'inauguration en grande pompe par Monsieur le maire et la présentation du Festival 1, 9, 3 Soleil.







 Une banlieue, de la couleur et des mains = Joie 


Et je ne veux plus jamais entendre que le tricot, c'est un truc de mémé, la laine, c'est sexy et joyeux. Que ce soit clair.


Et puis le Théatre T
qui nous a montré
 une merveille de délicatesse.
Un spectacle de marionnette pour les petits qui m'a enchanté et que je ne suis pas prête d'oublier.
Très recommandable.
Merci Christine et Denis, c'est la classe.




A Athis-Mons

Géraldine, la directrice de la résidence Jean Rostand a proposé à ses ouailles de tricoter. 
Gros succès.

Morgane qui s'occupe de l'école d'art pas loin de là, a téléphoné à Tempête de Laine pour structurer la vaste production.
Merci.


 Nous avons rencontré une joyeuse troupe de tricoteurs et tricoteuses déchainés et concentrés
 prête à décorer  leur rue.


 On a regardé, trié, mesuré, organisé avec l'aide de toutes les petites mains très actives.



Et nous voilà, 
Claire Lucas et moi en train d'assembler sous une pluie battante un mercredi de mai.


2 arbres, un poteau, un escalier et une barrière de 22 mètres, travail en cours, ce sera prêt pour la fête des voisins, le 28 mai.



 Après tant de jours à crocheter et tricoter, ça fait du bien de voir le travail prendre forme.
Bravo à tous.



















vendredi 6 mai 2016

Jusqu'ici, tout va bien

Aaaaah, si j'étais sociologue,
 j'en profiterai pour écrire un article très documenté qui mettrait en parallèle le destin de l'individu
et
celui de la civilisation dans laquelle il évolue. 
Je jouerai avec les échelles pour conclure que ce qui est grand est comme ce qui est petit.
 Et aussi qu'on peut avoir de très bonnes intentions (mais pas que), et ça ne se passe pas toujours comme prévu.
Tant que c'est pas le drame, tout va bien?
Peut-être que je demanderai une rallonge à mon éditeur, et je ferai un livre.

23/17/17 
 laine,  acrylique, carton et verre
Jusqu'ici tout va bien